ETUDE A L’ETRANGER, JE SAUTE LE PAS EN 4 ETAPES

8 ASTUCES EFFICACES POUR GARDER LE SOURIRE QUOIQU’IL ARRIVE
06/03/2016
5 TACTIQUES INCONTOURNABLES POUR TROMPER L’ENNUI
10/03/2016

ETUDE A L’ETRANGER, JE SAUTE LE PAS EN 4 ETAPES

Qui ne s’est jamais imaginé dans une université aux USA ou en soirée Erasmus lève la main ! Et bien 65 000 d’étudiants français ont déjà sauté le pas. Alors pourquoi pas toi ?

ETAPE  # 1  :  FAUT-IL VRAIMENT  TENTER ?

Sans vous rappeler à quel point les employeurs sont friands de candidats mobiles, ceux ayant étudié dans une universités étrangère font vraiment la différence (j’en suis la preuve vivante). Alors sans aucun doute, la réponse à la question du « cela vaut-il vraiment le coup ? » est définitivement OUI ! Qu’on est des appréhensions (finance, distance, quitter sa zone de confort) est tout à fait normal. Mais quoi de plus excitant que de se lancer de nouveaux challenges ? En plus n’oubliez pas que pour les questions d’argent, de nombreuses aides et prêts existent, pour ce qui est de gérer émotionnellement la distance, rassurez-vous on y survit et on en est fier. Enfin l’idée de quitter son nid douillet vous rebute toujours ? il n’en sera rien quant à la fierté que vous aurez après être rentré vivant.

 

ETAPE  # 2  :  QUELLE  UNIVERSITE ?

Que l’on parte par le biais de son école ou par ses propres moyens, le choix de l’université est primordial. Il est important de garder une cohérence dans votre parcours professionnel pour que cela impacte positivement votre recherche de 1er poste. Même si, en général, les programmes proposés à l’étrangers sont plus un melting-pot d’options que vous pouvez accorder à votre guise, essayez de prendre des matières qui complètent ou approfondissent vos compétences actuelles. Qu’en est-il du pays ? l’important est que vous profitiez de votre expérience au MAXIMUM, donc pas de limitations. Envie de profiter de la côte Californienne ? de la pluie anglaise ? de la vie asiatique ? Alors foncez ! Personnellement, l’idée de valider un double diplôme et de pouvoir rester près de la France m’a emmené directement sur les terres anglaises. Un petit challenge personnel connaissant mes réticences envers cette destination.

 

ETAPE  # 3  : ET UNE FOIS SUR PLACE ? 

Cette étape est probablement la plus impressionnante. D’accord, trouver un logement, gérer la paperasse administrative (téléphone, activités sportives, université, etc.) le tout dans une langue étrangère, n’est clairement pas de tout repos. Et pourtant ! Vous verrez à quel point les gens sont patients (phrase favorite : « Can you repeat please ? »). Qui plus est, l’avantage de devoir se débrouiller seul est qu’avec le temps, on relativise bien plus facilement et on en retire de belles leçons (patience, ouverture d’esprit, prise d’initiatives, créativité et d’autres). Alors forcément sur le coup, on peut perdre patience, paniquer, voir même fondre en larme mais au final ne jamais oublier que chaque problème à SES solutions !

 

ETAPE  # 4  :  ROUTINE QUAND TU ME TIENS

Parce que l’on soit entouré de palmiers, qu’on aille à la plage tous les jours, où comme moi que l’on profite du magnifique temps anglais, vivre à l’étranger ne change finalement pas tant de son petit confort habituel. On se refait une bande d’amis, on réorganise son quotidien en fonction des opportunités sur place (sport, activités artistiques, sorties, cours). Bref, on retrouve ses marques, petit à petit, et on relativise beaucoup de choses. En effet, si ce n’est pas la famille, les amis restés au pays seront toujours là pour vous soutenir en cas de petit coup de blues ou pépins sur place (VOUS N’ETES PAS SEUL). Alors pourquoi stresser sans aucunes raisons quand on sait que le plus dur est déjà fait ?

 

Une expérience à partager ? des étapes qui vous semblent intéressantes à rajouter ? N’hésitez pas à commenter. Et dans le cas où vous pensez qu’un tel article peu aider un ami qui souhaite sauter le pas : partagez !  

(Visited 100 times, 1 visits today)

Comments are closed.

Show Buttons
Hide Buttons