ENTRETIEN D’EMBAUCHE : 3 ASTUCES AU TOP POUR RELATIVISER ET S’EN SORTIR (VIVANT)

MOI, TIMIDE  ? 3 RAISONS FORMIDABLES DE S’ASSUMER
23/03/2016
martinique trip
27/03/2016

ENTRETIEN D’EMBAUCHE : 3 ASTUCES AU TOP POUR RELATIVISER ET S’EN SORTIR (VIVANT)

Qui n’a jamais ressenti des sueurs froides à la suite du fameux coup de téléphone ou de l’E-mail de confirmation : l’entretien d’embauche c’est pour maintenant. Contrat étudiant, concours, contrat d’alternance, stage, premier boulot, un entretien impressionne toujours, et c’est normal !   Pourtant à 24 ans, j’en ai déjà passé près d’une. Voilà donc 3 règles de base à suivre pour multiplier vos chances de succès  !

 

#1 : L’ART DE LA PREPARATION

J’ai découvert qu’arriver préparé lors d’un entretien  aide énormément à déstresser. En effet, voici quelques points à prendre en compte pour rayonner de confiance :

  • S’informer sur l’entreprise : mettez-vous à la place du recruteur. Voir un candidat au courant des dernières actualités de la boîte, des grandes étapes de son évolution, des différents produits/services proposés, bref un candidat qui en veut. Ainsi, oser montrer son investissement et sa motivation à faire la différence dès les premières minutes de l’entretien ne peut que rassurer le jury.
  • Préparer les fameuses questions : présentez-vous, vos qualités/défauts, pourquoi notre entreprise ? pourquoi vous choisir ? nombreux sont les articles en ligne qui proposent des suggestions de questions qui tombent en général à tous les coups.
  • La tenue : la veille, on sait d’avance comment on va s’habiller (on n’oublie pas de s’adapter à la culture de l’entreprise – style plutôt décontracté, plutôt classe et classique, etc.) et notre sac est prêt (stylo, bloc note, CV imprimé en double, carte de visite éventuellement). Tout est bon pour limiter les problèmes de dernière minute et partir serein et concentré.
  • Timing : on arrive en avance parce que

1/ on augmentera notre crédibilité

2/ on s’habituera à l’environnement et on sera plus relax

3/ il y aura toujours de bonnes informations à prendre (affiches dans le couloir, comportement des salariés, etc.) que l’on pourra replacer en entretien.

Pour ma part, lors d’un entretien pour un job d’été dans une boutique de prêt à porter, je suis arrivée 15 minutes en avance, j’ai fait le tour du magasin, repéré les vendeuses, les différentes sections du magasin, la manière dont les vêtements étaient agencés entre eux, les promotions du moment. Et devinez quoi ? La question attendue est tombée “qu’est-ce qui fait pour vous la différence de notre magasin ? “. Et là, naturellement, la réponse est venue toute seule : “on peut voir que les promotions sont adaptées à la période des vacances, les vêtements accordés entre eux en fonction des couleurs, la clarté de l’offre est d’autant plus efficace grâce à des poles selon les besoins du client (robe de soirée, vêtements lifestyle, blablabla. )”. Bref en 15 minutes de ballade et d’observation, j’ai gagné bon nombre de points devant la manager.

 

#2 : RESPIRER ET C’EST GAGNE

Le deuxième conseil à suivre serait de Respirer. En effet, même si on a l’impression de jouer sa vie (et même si c’est le cas), arrivez décontracté, avec le sourire et sûr de vous; Croyez-moi, ça fera son effet. Parce qu’on a déjà vécu des expériences stressantes similaires auxquelles on a survécu (compétitions sportives, spectacle, prise de parole en public, etc.), un entretien n’est rien d’autre qu’un échange sur des choses que vous SAVEZ. En ayant respecté les 2 astuces précédentes, vous n’aurez pas de mauvaise surprise.

Vous me direz qu’il y a toujours un “mais” (s’il me pose une question dont je n’ai pas la réponse ?). On prend le temps de respirer 10 secondes. Vous aurez FORCEMENT quelque chose à dire, l’important est de tenter et ne pas se laisser déstabiliser.

 

#3 : ON PREND DU RECUL

Dans le meilleur cas, le recruteur nous rappellera pour nous faire signer un contrat. A ce moment-là, à vous de faire vos preuves sur le long terme en tant que nouvel employé.

Dans le cas contraire, il est important de comprendre pourquoi ça n’a pas marché : une mauvaise préparation ? une argumentation un peu fragile ?

Mais parfois, ce n’est simplement pas votre faute. Il faut juste retenter ailleurs parce qu’un autre candidat a pu avoir un profil plus adapté que le vôtre, simplement. Ne mettez donc surtout pas votre confiance en vous aux oubliettes !  Votre personnalité unique et votre bagage d’expériences finiront par plaire, alors on ne lâche rien, on continue la prospection et on garde le sourire !

 

Pour conclure, sachant qu’un entretien c’est 50% de préparation et 50% de hasard, restez confiant, faites de votre mieux et il n’y a pas de raison pour vous de ne pas trouver le poste de vos rêves !

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire voir même à partager 

(Visited 25 times, 1 visits today)

Comments are closed.

Show Buttons
Hide Buttons